Tout part de soi! Tout est SOI!

Un symbole ne transmet pas un message précis, il agit comme un miroir qui reflète le niveau de conscience du chercheur. Il n’y a pas, en soi, de textes sacrés ; le caractère sacré, c’est le lecteur qui le donne. La vérité n’est pas dans un livre, mais dans l’esprit de celui qui, s’appuyant sur le symbole, découvre dans les profondeurs de son être ce mystère essentiel qui est son vrai maître. – Alexandro Jodorowsky

De l’intérieur, vers l’extérieur…

Il n’y pas de vérités précises, de voie unique et de sentier étroit à suivre vers l’illumination de l’Être. Il n’y a surtout pas de recette magique, un code à respecter à la lettre telle une dicté divine où, mots à mots, nous serons notés et récompensés.

Non, cela n’existe pas, cela n’est pas et cela est un non-sens, une illusion qui nous détourne du réel pouvoir créateur que nous avons et que nous sommes.

Par pouvoir créateur, j’entends par là une totale prise en charge de notre être et que tout part de soi. Que tout ce qui vibre en nous après un évènement, une lecture, un dire, une chanson n’a pas une genèse extérieure à soi, mais bien à l’intérieur. Tout part de soi!

Comme le dit si bien Alexandro :

La vérité n’est pas dans un livre, mais dans l’esprit de celui qui, s’appuyant sur le symbole, découvre dans les profondeurs de son être ce mystère essentiel qui est son vrai maître.

Alors, il ne sert à rien d’essayer de mimer la vie d’autrui dans l’espoir d’en arriver aux mêmes fins. Nous prenons connaissance que d’une partie de l’équation et souvent nous nous perdons à essayer d’être autre que ce que nous sommes. Nous faisons porter la responsabilité de nos douleurs, de nos colères, de nos frustrations sur autrui. C’est la faute de l’un si j’ai mal, si je suis en colère et c’est la faute de l’autre si je suis heureux, en amour.

C’est la faute de personne. La seule faute qu’il y a est celle de se déresponsabiliser et de vouloir encore être pris en charge de manière inconsciente et de faire porter à autrui le chapeau de nos états intérieurs qu’ils soient lourds ou légers.

Si vous savez reconnaître la beauté d’un paysage, c’est parce qu’elle est en vous. Vous ne pouvez pas reconnaître la beauté à l’extérieur, si elle n’est pas en vous. – Saint-Germain

Pour découvrir toute la beauté de l’Univers, il ne faut pas fuir dans les étoiles, mais bien plonger dans les profondeurs de notre Être.

1 commentaires On Tout part de soi! Tout est SOI!

  • Cela veut dire sans doute qu’il faut se tourner vers l’intérieur de soi pour entrevoir la lumière.
    C’est à partir de ce centre de notre être que nous pouvons regarder l’extérieur.
    Encore faut-il apprendre à le reconnaitre et à ne pas le confondre avec nos multiples émotions, cela prend toute une vie….et bien plus !

Laisser un message :

Votre adresse courriel ne sera pas publiée avec votre message. C'est confidentiel. :-)

Site Footer

Sliding Sidebar