Richard Bach – Le guide du Messie

Aujourd’hui je suis allé faire une escapade à la librairie histoire de me laisser tenter par quelques livres au hasard.

En entrant dans la librairie, j’ai eu une pensée pour Richard Bach, un auteur que j’aime et qui, au tout début de ma jeune vie d’adulte, m’a accompagné. Le premier livre que j’ai lu de Richard Bach était Illusion – Le Messie récalcitrant. Si ma mémoire est bonne, il était le 3e bouquin spirituel que j’avalais d’un trait. Sacrée époque… Découverte d’un nouvel univers et, du même coup, d’une passion.

Et bien toujours est-il que j’ai compris pourquoi ce cher Bach m’était arrivé dans la tête en ouvrant les portes de la librairie; il venait de sortir un petit bouquin du nom de Le guide du Messie. YEAH !

Pour ceux qui ont lu Illusion, vous vous souvenez de ce cher Donald Shimoda, ce fameux Messie nouveau genre qui avait laissé un guide à Richard Bach (guide que Bach à la fin du livre avait jeté dans un champ avant de décollé en avion) ? Et bien le petit manuel lui est revenu par la poste et le voilà sur nos rayons… Petite fantaisie d’auteur que j’aime bien.

Permettez-moi de vous partager des petits trésors pigés ici et là.

Bonne lecture.

En passant, si vous n’avez jamais lu Illusion – Le Messie récalcitrant, je vous le suggère comme lecture de chevet. J’ai bien aimé tout comme Un pont sur l’infini ainsi que UN du même auteur. Un délice. Légé, accessible, une perle…

Apprendre, c’est découvrir ce que tu sais déjà.

Faire, c’est démontrer que tu le sais.

Enseigner, c’est rappeler aux autres qu’ils savent aussi bien que toi. Vous êtes tous apprenants, faisants et enseignants.

Parfois, la seule façon de gagner, c’est de capituler

Afin de vivre libre et heureux, tu dois sacrifier l’ennui. Ce n’est pas toujours un sacrifice facile.

Écoute tes réponses même lorsqu’elles sont insensées, à condition qu’elles soient ta plus grande vérité.

Toutes les personnes, tous les évènements de ta vie, sont là parce que tu les y as attirés. Ce que tu décides d’en faire n’appartient qu’à toi.

Apprends le savoir du magicien, et ce n’est plus de la magie.

Et pour terminer :

Tu es un maître pour ce que tu as vécu, un artisan pour ce que tu vis en ce moment, et un amateur pour ce qu’il te reste à vivre.

Laisser un message :

Votre adresse courriel ne sera pas publiée avec votre message. C'est confidentiel. :-)

Site Footer

Sliding Sidebar