À quoi reconnaît-on un Maître?

À quoi reconnaît-on un Maître? Tout simplement à son silence… 

Le perroquet spirituel ne fait que répéter et mimer ce qu’il a lu et vu, mais cela ne vibre pas en lui, cela n’est pas lui. Au-delà des mots, au-delà des gestes se trouve le grand vide du perroquet spirituel. Sa motivation est lui-même et sa quête, votre abonnement à sa science.

Illusion !

À l’ère du capitalisme, la spiritualité est devenue une marchandise, une mode où la sagesse ne se cultive pas, mais s’achète au vendeur du coin, au gourou du moment. La recette prisée est celle du tout compris, du clé en main.

À quoi reconnaît-on un Maître?

Tout simplement à son silence…

Devant votre souffrance, le maître se tait.
Devant votre suffisance, le maître se tait.
Devant vos joies, le maître se tait.
Devant votre rébellion, le maître se tait.
Devant votre désarroi, le maître se tait.
Devant vos nombreuses requêtes en sagesse, le maître se tait.
Devant vos calomnies, le maître se tait.
Et devant votre silence, le maître s’exclame !

Laisser un message :

Votre adresse courriel ne sera pas publiée avec votre message. C'est confidentiel. :-)

Site Footer

Sliding Sidebar